Actualités

Présentation, à la Chambre des Représentants, d’une étude conjointe de la VUB et de l’ULB : une analyse de l’abstention électorale

Cette étude, une initiative d’itsme®, est réalisée par le Cevipol (Centre d’Étude de la Vie Politique de l’ULB) et par le POLI (Vakgroep Politieke Wetenschappen de la VUB). Ce projet vise à combler les lacunes en matière de recherches sur la participation aux élections et à ouvrir le débat sur les solutions qui permettraient de lutter contre la désaffection des citoyens pour les élections.

Non contente d’assurer le degré le plus élevé de respect de la vie privée dans le monde numérique, l’appli itsme® souhaite contribuer de manière constructive à relever les défis auxquels l’État et ses citoyens seront confrontés lors des prochaines élections. C’est la raison fondamentale pour laquelle Belgian Mobile ID a entrepris ce projet : comprendre et analyser les raisons profondes de ce refus croissant de se plier à l’obligation de vote afin de déterminer les solutions susceptibles d’inverser la tendance et de contribuer, via le vote en ligne, à une augmentation potentielle du taux de participation aux élections.

Depuis 2017, l’appli itsme® permet à ses utilisateurs de s’identifier, de confirmer des transactions numériques et de signer officiellement des documents au moyen de leur smartphone. Facile à utiliser, l’appli itsme® est sûre et respecte la vie privée. Depuis janvier 2018, itsme® est reconnue par les pouvoirs publics (BoSa) comme moyen d’identification offrant un niveau de garantie « élevé ». Et il en va de même au niveau de l’UE depuis décembre 2019.

Cette appli d’identification numérique a passé le cap des 5,5 millions d’utilisateurs actifs. Pour ce faire, des collaborations ont été mises en place avec de nombreux partenaires de différents secteurs. L’appli est utilisée comme moyen d’identification et d’authentification par plus de 150 entreprises, et environ 550 entreprises l’utilisent comme signature électronique.

La deuxième partie de ce rapport démontre clairement que l’absentéisme électoral est un problème complexe, pour lequel il n’existe pas de solution unique.

Néanmoins, la simplification du processus de vote, et plus particulièrement du vote à distance, est certainement un élément qui pourrait inciter davantage d’abstentionnistes à voter.

Pour télécharger l’étude, cliquez ici.